Coton-tige mon cul... De quelques propositions faites à Nicolas Hulot

Attention ! Le gouvernement prend une sacrée mesure pour protéger l'environnement. Interdiction des cotons-tiges avec une tige en plastique à partir de 2020. Quel courage et quel bel esprit ! Franchement, je pense que ça va résoudre une grand partie des problèmes liés à l'écologie. Ça c'est de l'engagement ! Bon, j'entends déjà certaines et certains dire Mais ça sert à rien de t'énerver, Benoît. Et de toute façon, c'est mieux que rien. Oui mais c'est pas grand-chose, quand même.

Pour aider Nicolas Hulot à aller vers des mesures de plus grande envergure, je place ici quelques idées qui il me semble, pourraient permettre de rendre la vie des gens plus belle et la planète moins sale.

Au besoin, je peux aussi fournir deux ou trois idées au niveau éducation ou santé.

1 : Interdiction du Round Up qui donne le cancer aux agriculteurs, à ceux qui vivent près des champs, à ceux qui mangent des trucs avec des résidus de cette saleté.

2 : Interdiction des pesticides tueurs d'abeilles. Parce que sans elles eh bien on aura bien l'air con. On minimise un peu, il me semble, les conséquences de leur disparition.

3 : Mise en place d'une véritable politique de mobilité partagée dans les campagnes. Cela permettrait de redynamiser ces territoires et ça éviterait aux rats des champs de prendre leur bagnole seul au moindre déplacement. En plus, le partage c'est sympa. Les gens discutent ensemble. Ça crée du lien.

4 : Mise en place d'un repas végétarien par semaine dans les cantines et toutes les collectivités. Il y a des super-recettes, je vous assure, et réduire sa dose de viande bah c'est pas mal en fait. Et je ne suis pas végétarien sinon. J'adore le saucisson.

5 : Incitation forte au réemploi, à la réparation, aux deuxièmes vies... Ah oui mais mince, la société de consommation va s'écrouler alors. Bonne nouvelle.

6 : Multiplication des ventes directes du producteur, des circuits courts, de l'approvisionnement en produits locaux.

7 : Subventions versées aux entreprises qui favorisent les déplacements doux pour leurs salariés. Le vélo, c'est bon pour la santé en plus !

8 : Réforme de la chasse afin de favoriser la cohabitation de l'humain et des autres espèces. Sur la planète, il n'y a que l'espèce humaine qui pullule. Un peu d'humilité, ce serait pas mal.

9 : Abandon du projet de Notre-Dame-des-Landes. Bon apparemment, c'est sans doute ce qu'il va se passer. De toute façon, dans quelques dizaines d'années, il n'y aura plus de pétrole et les gros avions bah, on les fera voler avec quoi ? Les aéroports appartiennent à l'ancien monde.

10 : Relocalisation des entreprises de confection de vêtements. Elles sont parties si loin que c'est aujourd'hui le parcours du combattant pour trouver les machines et les savoir-faire.

Voilà, ça ce serait ambitieux, à la mesure d'un gouvernement. Les cotons-tiges, on s'en fout pas mal.

Des pistes de financement pour tout ça ? Facile. Je propose le déménagement du président dans un logement plus petit. Confortable hein mais pourquoi habite-t-il dans un palais ? Les membres du gouvernement ayant fait des économies cette année grâce à la réforme de l'ISF pourraient reverser tout ça dans les caisses de l’État pour aider un peu. On pourrait aussi éviter parfois quelques déplacements en avion dispendieux... De l'argent, il y en a.

Commentaires

Séverine Vidal a dit…
Broyart président !
Je veux bien être ministre de ce que tu veux dans ton gouvernement !

Des bises l'ami
Benoît BROYART a dit…
Des bises à toi ! Merci pour ton signe !

Mais bon, président... surtout pas !