mardi 2 mai 2017

De choses et d'autres...

Un moment que je ne suis pas passé par ici... Alors aujourd'hui, je vous propose quelques lignes pour faire au moins une partie du tour de la question, même si, compte tenu du nombre de projets en cours, cela risque d'être difficile.
Mon projet de roman graphique sur la vie d'Antonin Artaud n'a jamais été aussi près de se concrétiser. Nous sommes avec mon éditeur potentiel à la recherche d'un dessinateur ou d'une dessinatrice à la hauteur du chantier et ce n'est pas hyper simple. J'espère y revenir très vite et pouvoir vous livrer de nouveaux éléments.
J'ai quatre titres en chantier pour Milan et la jolie collection des Docs Benjamin. Deux à préparer pour février 2018 (un sur l'espace et un sur les jeux olympiques) et deux pour avril 2018 (un sur les pirates et un sur la danse). Fin août sortiront les deux titres sur lesquels j'ai travaillé il y a quelques temps : Pas peur du loup (sur le loup donc) illustré par Iris Boudreau et Pépin, chevalier valeureux, la suite de Pépin chevalier pressé (sur les châteaux forts) illustré par Alexandre Franc.
Je travaille aussi activement sur la série d'animation Solenn et Plop avec Damien Barrachin et l'équipe du Studio Crumble. Cette série a été commandée par Bretagne Culture Diversité. Douze épisodes à écrire. J'attends la validation de l'épisode 5. Le premier épisode devrait être mis en ligne en juin.
Et depuis quelques jours, j'ai une histoire qui commence à prendre de la place dans mon cerveau. Une histoire avec des enfants à l'intérieur, un point de vue d'enfants, sans doute, mais pas forcément une "histoire pour la jeunesse".
S'ajoute à cela la volonté de continuer à développer un projet de BD un brin expérimental avec l'ami Romuald Reutimann. Tout commence à s'articuler de ce côté-là, au niveau de la narration, bien sûr, mais aussi au niveau d'un mode de diffusion qui pourrait bien être innovant. Tout cela avec la complicité des amis de Microcultures et du sémillant Fauteuil à ressort.
En parlant du Fauteuil, forcément, la vie du collectif, la force de ce dernier, les projets en pagaille, la volonté d'ancrage dans la commune où je vis...
Pour faire connaissance avec le Fauteuil à ressort, c'est par là pour l'instant. N'hésitez pas à liker la page.
Me voilà donc bien occupé...

Aucun commentaire: