mardi 6 décembre 2016

Résidence Argentan : Billet 7


Il y a quatre mois, j'entamais ma première résidence d'écriture. Grâce à la confiance de la région Normandie et de la ville d'Argentan, j'ai pu poser mes valises sur un territoire, dans un logement confortable, et avoir toutes les cartes en main pour commencer à développer un projet ambitieux qui m'habitait depuis assez longtemps déjà. Proposer une vie d'Antonin Artaud sous la forme d'un roman graphique.
Après quatre mois de travail, j'ai achevé la première partie du scénario prévu, c'est-à-dire le découpage des 16 premières pages, qui correspondent aux deux dernières années de la vie d'Artaud, après sa sortie de l'asile de Rodez. Retour à la vie parisienne. Retour à la vie tout court. Ce matériau produit en utilisant de nombreux documents (livres, photos, films) va me permettre maintenant d'entamer un vrai démarchage pour trouver un dessinateur et/ou un éditeur. Je crois qu'en lisant ces premières planches, il est assez aisé de voir où j'ai envie de mener mes lectrices et lecteurs.
Cette résidence aura été également l'occasion d'accomplir quelques jolies missions de médiation. Des Contes de la cabine à foison, quelques ateliers d'écriture, deux visites à l'EHPAD du centre hospitalier d'Argentan dont je garderai un souvenir émouvant. J'ai lu aux résidents un projet d'album en cours sur la relation d'un grand-père et de son petit-fils. Ainsi que trois rencontres avec les lycéens d'Argentan.
Demain, je serai également au Quai des arts pour présenter Cavale, lecture en selle.
Et samedi, je participerai à une rencontre publique à la médiathèque pour expliquer le degré d'avancement de mon projet.
Grand merci à toute l'équipe pour l'accueil dans l'Orne et la confiance témoignée. Ravi de naviguer pour longtemps aux côté d'Antonin Artaud. Car en effet, cette résidence ne marque que le début de l'aventure.

Aucun commentaire: