lundi 6 mai 2013

Manuele Fior : L'entrevue

L'univers de Manuele Fior est souvent déroutant, onirique et assez décentré. Et les presque 200 pages de son nouveau roman graphique nous emmènent loin dans les méandres parfois très très tordus du sentiment humain. C'est ce qui fait, sans doute, la réussite de ce récit de science-fiction sentimentale navigant tout près des rivages de la folie. Certes, l'environnement y fait aussi. C'est l'histoire d'un psychologue, il y a une clinique psychiatrique, une jeune patiente arrivée pour des hallucinations visuelles.
Côté science-fiction, on n'oubliera pas non plus cette curieuse présence extra-terrestre et l'ancrage de la narration dans un futur proche, en 2048.
Le dessin généreux et sombre de Manuele Fior fait le reste pour convaincre le lecteur. L'entrevue s'inscrit décidément comme un élément très élégant dans l'univers déjà touffu des bandes-dessinées un peu barrées. Grand bien nous fasse.

Manuele Fior : L'entrevue. Futuropolis. 176 pages. 24 euros.

Aucun commentaire: