lundi 14 janvier 2013

Arnaud Le Gouëfflec et Olivier Balez : J'aurai ta peau, Dominique A

Une bande-dessinée sur Dominique A, je me suis dit pourquoi pas ? Oui mais surtout, je me suis dit comment ça ? Non parce que forcément, faire une proposition artistique autour de l'univers du chanteur, ça me semblait un peu risqué aussi. On pouvait rapidement tomber dans un genre de célébration et ça, je crois que j'aurais eu un peu de mal. J'avais un peu confiance aussi, parce que je savais que les deux créateurs qui tenaient le volant ici étaient des bons. Le chanteur sans nom, il y a deux ans, j'avais adoré. Et le dessin, et le scénario reprenant un destin singulier.
Enfin bref. Alors Arnaud Le Gouëfflec, qui connaît bien l'univers de Dominique A, a choisi heureusement de progresser dans les marges de la réalité. Très bonne idée. Transformer Dominique A en personnage de fiction. Ou plutôt, le précipiter dans une histoire possible, celle d'un assassinat potentiel. Un type qui en veut aux stars, au point d'avoir envie de les tuer, ça fait partie de l'histoire du rock. Ça tombe bien. Enfin à première vue. Parce que le scénario réserve aussi quelques surprises.
Résultat des courses : J'aurai ta peau Dominique A est un récit d'une grande efficacité narrative et le dessin d'Olivier Balez lui va comme un gant. Ambiances sombres et ombres omniprésentes. On se régale du début à la fin.
Le Gouëfflec-Balez, un duo décidément très convaincant. Courez-y donc !
Arnaud Le Gouëfflec et Olivier Balez : J'aurai ta peau, Dominique A. Éditions Glénat. Collection 1000 feuilles. 56 pages. 16 euros.

Aucun commentaire: