mardi 9 octobre 2012

Jean-C. Denis : Zone blanche

Serge Guérin est électro-sensible. Les champs électromagnétiques lui rendent la vie impossible. Un soir de panne d'électricité dans son quartier, à la porte à cause d'un digicode qui n'est plus en capacité de fonctionner, il se réfugie dans un hôtel pour la nuit. Délivré des ondes, il se sent plutôt bien. Serge fait bientôt la rencontre d'une jeune femme...
Le nouveau récit écrit et dessiné par Jean-C. Denis appartient à plusieurs genres et c'est ce qui fait sans doute sa belle singularité. L'univers est noir mais pas uniquement. Navigue-t-on dans un polar ou dans un récit psychologique ? En tout cas, le scénario est élaboré avec minutie et réserve pas mal de décrochages et de surprenants virages.
Jean-C. Denis, Grand prix d'Angoulême 2012, développe un univers personnel et savamment construit. On lit Zone blanche d'une traite. Efficace.

Jean-C. Denis : Zone blanche. Futuropolis. 72 pages, 16 euros.

Aucun commentaire: