mardi 30 octobre 2012

Charlotte Moundlic : Seul sous la pluie

J'ai découvert en 2011 la voix de Charlotte Moundlic, grâce à Les invités, paru également dans la collection Petite poche. Le texte était presque kafkaïen, même si ça paraît improbable en littérature jeunesse. Il y avait quelque chose de flottant et d'universel qui m'avait bluffé.
Seul sous la pluie est très différent, et heureusement, les écrivains ne sont pas là pour être toujours où on les attend...
Pourtant, le texte possède une grande force de narration. Il y a bien une voix ici pour dire toutes les émotions ressenties par cet enfant qui, à huit ans, décide de quitter sa mère parce qu'elle n'arrive plus à joindre les deux bouts. Détermination forte de l'enfant, prêt à tout pour que la situation de sa mère soit moins difficile à vivre.
Et ce qui est beau ici, surtout, c'est que les émotions dont il est question se nichent, par exemple, dans les espaces joliment préservés entre les chapitres. La subtilité est là. Pas de pathos. Des faits surtout et l'émotion qui sourd pourtant de partout.

Charlotte Moundlic : Seul sous la pluie. Petite poche. Thierry Magnier. 48 pages. 5 euros.

Aucun commentaire: