lundi 29 octobre 2012

Brüno : Nemo

Le label Treize étrange, accueilli depuis quelques années au sein des éditions Glénat, propose aujourd'hui l'intégrale de Nemo. Initialement parue en quatre tomes chez Milan entre 2002 et 2004, cette adaptation très réussie, cette lecture très personnelle de Vingt mille lieues sous les mers trouvera sans aucun doute une petite place dans votre bibliothèque. Format ramassé, pagination élevée (160 pages), peut-être allez-vous pouvoir rattraper en un volume ce que vous aviez laissé filer jusque-là.
Brüno propose une forme de radicalisation de la figure du déjà radical capitaine imaginé par Jules Verne. Nemo reste en effet l'un des plus célèbres misanthropes de la littérature. Ici, sa haine de l'humanité est totale et sans nuance.
Loin d'un certain réalisme souvent en place dans les récits dessinés d'aventure, la singularité du dessin de Brüno donne à Nemo une force et une originalité rares. Le récit est haletant, syncopé. Une large place est laissée également aux cases muettes. C'est certain, il y a le silence du milieu sous-marin, mais pas seulement. Et cette économie de moyens, au niveau du texte, sied également parfaitement à l'ensemble. Une réussite.

Brüno : Nemo. Treize étrange. Glénat. 160 pages. 20 euros.

Aucun commentaire: