lundi 11 juin 2012

Retenir

Dans l'écriture, il y a un moment où tout semble se jouer. Vraiment. C'est quelque part juste avant de partir dans le récit. Retenir donc les matériaux jusque là, non pas le plus longtemps possible mais bien juste le temps qu'il faut. Parfois quelques jours. D'autres fois, plusieurs mois. C'est le plus difficile je crois. Laisser s'effectuer au fond du crâne le tri nécessaire avant de se lancer. Mais ne pas rater le coche. Doser l'impatience de s'y mettre. Le plus difficile pour moi, je crois, qui suis un impatient chronique. Et s'élancer au moment où il fallait donc. Quand j'y parviens, le reste se déroule avec une certaine évidence. Comme si je connaissais déjà une belle partie de la route sur le bout des doigts.

2 commentaires:

Sardine a dit…

Déroule bien ta belle route, alors Benoît !

Benoît BROYART a dit…

On va essayer !