mardi 20 mars 2012

Florence Aubry : Le garçon talisman

Heinrich habite dans un container, sur le port, depuis qu'il s'est enfui du pensionnat. Comme tous les enfants albinos, il vit traqué, avec la peur au ventre. Son corps est prisé. Il se pourrait bien même qu'on lui en vole un morceau. Il existe en effet de vieilles croyances. Grâce aux cheveux ou pire encore, à un morceau de la chair magique de ses enfants, on réaliserait des talismans aux pouvoirs incroyables...
Le garçon talisman est un roman à trois voix, ce qui lui donne une certaine singularité et un rythme très syncopé. Trois voix donc trois points de vue. Deux adolescents et un vieil homme. Belle complexité narrative, parfaitement maîtrisée, pour développer un univers sombre, à la lisière du fantastique.

Florence Aubry: Le garçon talisman. Éditions du Rouergue. DoAdo noir. 144 pages. 10,50 euros.

Aucun commentaire: