dimanche 20 novembre 2011

Arthur H : Baba love




Arthur H est un musicien inventif et littéraire, attentif à la pulsation autant qu'au verbe. Aussi est-il rare d'être déçu en découvrant un de ses albums. Je crois que cela ne m'est jamais arrivé.

Son nouveau disque Baba love répond à toutes les attentes, si l'on excepte un ou deux titres qui semblent tourner un peu à vide (L'arc en ciel et Un rayon de soleil).

Quelle magnifique audace en effet et quel talent d'avoir su ouvrir ses partitions à la voix unique de Ghérasim Luca. Prendre corps donnera assurément envie, à ceux qui ne la connaissent pas encore, de découvrir l'oeuvre limpide et pleine de fulgurances du poète. Merci pour cette incursion très réussie. Ouvrir des portes, quel joli rôle. Et la voix grave d'Arthur H se révèle magnifiquement inspirée. Le verbe donc, et celui d'Arthur H lui-même n'est pas en reste. Il déploie le plus souvent un monde délirant et sensuel, rempli de formes féminines. L'ivresse des hauteurs, quel beau programme de plus de douze minutes, accompagné s'il vous plaît par la voix unique presque métallique de Jean-Louis Trintignant.


Arthur H : Baba love. Polydor.

Aucun commentaire: