lundi 21 novembre 2011

Allongez-vous

Je suis resté un moment à piétiner la semaine dernière dans mon nouveau projet, une nouvelle que j'aurais aimé tracer d'un seul jet, pleine de sensations sur l'écriture, l'amour et Robert Desnos. Mais je m'aperçois avec surprise que les choses ne se déroulent pas comme je l'avais envisagé au départ. En effet, j'ai privilégié depuis longtemps un style avec des phrases courtes, nominales parfois. Sèches presque. Ne pas trop en dire. Se limiter sur la longueur pour en faire deviner davantage. Mais là, depuis la semaine dernière, force est de constater que les points sautent les uns après les autres et que mes phrases s'allongent. J'ai d'abord été un peu décontenancé. Comprenez-moi. J'ai pris peur. Mais en réalité, je déteste les habitudes et finalement, je suis assez heureux de voir que ce nouveau chemin ne part pas dans la même direction que les précédents. Entendez-moi bien. Je ne vais pas me retrouver avec des phrases de plusieurs pages. Non non. Simplement, j'ai besoin cette fois-ci, pour atteindre ce que je souhaite faire passer, de m'allonger un peu.

Aucun commentaire: