mercredi 6 juillet 2011

Les lois des séries






Je suis en plein dans l'écriture de Ma "nuit du chasseur". J'ai déjà évoqué plusieurs fois ce chantier ici. Je voudrais un livre qu'on lirait aussi vite que les deux enfants y courent pour fuir. Je soigne les débuts et les fins de chapitres. Il faut qu'ils tombent comme des couperets. Un livre pour la jeunesse donc. Et qui ferait frissonner. Peut-être même une série de romans en fait. Je suis en train de plancher sur cette question. Une envie, de toute façon, qui me tenaille depuis longtemps déjà. À force de me frotter à l'efficacité de la narration, j'aimerais m'y mesurer sur la longueur en plusieurs épisodes. Et puis voilà. On n'a pas toujours envie de quitter tel ou tel personnage à la fin et ces deux frères et sœurs me sont fort sympathiques.


Pour le moment, Rosa et Milan continuent de courir et monsieur Paul de les poursuivre avec un acharnement sans faille. Maintenant, je sais en tout cas où tout cela va s'arrêter, du moins pour le premier tome. Me reste juste à trouver suffisamment de temps pour rédiger les chapitres 8 à 10.


Je travaille en écoutant la magnifique interprétation des Kinderszenen de Schumann par Martha Argerich. Merci Bertrand pour ce joli cadeau. J'aime beaucoup leur fausse innocence.


J'y retourne. Le temps presse.

Aucun commentaire: