jeudi 10 mars 2011

Félicien, le retour

J'avais beaucoup aimé le premier volume paru l'année dernière. L'humour décalé de Fabrice Melquiot et le trait tendre et serré de Ronan Badel. Le duo récidive avec ces quatre nouvelles sales histoires.
On retrouve Félicien autour de ses deux ans, aux prises avec les difficultés de la vie courante, en proie à des réalités qui parfois le dépassent. C'est que Félicien est un être à part. De la "dépression sérieuse" à l'écriture d'un premier roman pour gagner les faveurs de la belle Josépha, il se débat comme il peut. Et il existe un fossé impossible à combler entre la pensée de Félicien et les capacités qu'il a, à deux ans, de mouvoir ses lèvres et rendre cette pensée intelligible.
Le format du roman graphique est particulièrement adapté à cette œuvre à part. On oscille en permanence entre une narration image-texte serrée et la mise en lumière d'une image sur une seule page. Un découpage qui suit les sensations du jeune Félicien Moutarde au plus près.
Il serait bon, sans doute, d'envoyer un exemplaire de ce livre à certains animateurs d'émissions littéraires qui pensent, juste parce qu'il n'ont aucune culture en la matière, que la littérature jeunesse est une sous-littérature.

Les sales histoires de Félicien Moutarde, Deuxième fois qui pique. Fabrice Melquiot-Ronan Badel. L'élan vert. 80 pages. 13 euros.

3 commentaires:

Aurélie Desfour a dit…

hihi, je vois qui est l'animateur en question :D ... en plus rédacteur en chef d'un magazine littéraire qui avait il y a quelques années un supplément littérature jeunesse ... si c'est pas malheureux !!!

Libellune a dit…

Il était à parution le 10 mars, mais je ne l'ai toujours pas reçu. Bientôt, j'espère !

Benoît BROYART a dit…

Les voies de la distribution (et celles de la grande distribution d'ailleurs) sont parfois impénétrables.