jeudi 3 février 2011

Magie noire


Je viens de finir de relire les épreuves de Magie noire, court roman un brin gothique qui paraîtra début mai dans la collection de mini-romans chez Sarbacane. En ces temps où le doute pointe souvent le bout de son nez, ça fait du bien d'avoir quelque chose de concret à se mettre sous la dent, un livre sur le point de naître donc, et dans une collection que j'aime beaucoup.
J'y ai placé, avec plaisir, un certain nombre de citations des Chants de Maldoror du Comte de Lautréamont. Quand j'avais seize ans, mon père m'avait conseillé cette lecture. Un gros choc pour moi. Texte parfaitement poli, construit, presque lisse dans son déroulé, avec des images incroyablement audacieuses. Et si magnifiquement noir. Aussi fort que Rimbaud, pour moi. Des claques littéraires aussi puissantes, ça n'arrive pas souvent. Les Surréalistes ne se sont pas trompés quand ils ont présenté le Comte de Lautréamont comme un de leurs grands frères. J'ai aimé et j'aime encore croiser la silhouette de Maldoror dans la nuit. Son long manteau. Sa logique impeccable. Ses audaces. Tout cela est de toute beauté.
Remerciements à l'équipe de Sarbacane et plus particulièrement à Emmanuelle Beulque pour l'intérêt porté à mon travail

Aucun commentaire: