lundi 21 février 2011

Comédies musicales


Vu sur les conseils de l'ami Gilles une comédie musicale incroyable, tournée en 1968, avec le grand Dick Van Dyke que l'on retrouve également dans Mary Poppins. Ce que j'aime ici, comme dans ce type de comédie musicale, c'est le surgissement d'une dimension invraisemblable. On se met à chanter et à danser pour un rien et si vous vous laissez prendre... Ça fonctionne du tonnerre. J'adore. Effets spéciaux époustouflants, bien au-delà finalement des images numériques dont on nous abreuve depuis un petit temps déjà. Quand je vois Spiderman s'envoler, j'ai du mal à y croire. J'aime voir le décor qui défile au fond tandis que les acteurs essaient de nous persuader qu'ils se sont bien envolés dans les airs au volant de leur voiture.
Je range Chitty Chitty Bang Bang juste à côté de Mary Poppins, bien entendu, mais aussi de Peter et Elliot le dragon ou du Magicien d'Oz.
Pas loin, dans un autre registre, je dispose les films de Jacques Demy. Quoique Peau d'âne pourrait trouver sa place par là à côté de Mary Poppins. Et au bout de la rangée, Dancer in the dark.
Je crois que j'ai un faible pour les comédies musicales.
À noter également, dans Chitty Chitty Bang Bang la présence d'un ravisseur d'enfants, d'un royaume où les enfants sont interdits et d'une révolte des enfants. Ça rejoint en partie le sujet de mon grand album. Tout se recoupe. C'est rassurant.

Aucun commentaire: