mardi 22 février 2011

Ça y est


Bon, j'y suis enfin à l'intérieur d'une histoire. Alors me voilà ragaillardi pour un temps. Un brin rassuré. Oh mais pas trop, je vous rassure. Tout est question d'équilibre.
Je cherche à écrire en me posant la question d'une certaine épaisseur du propos. Suis-je capable de parvenir, en travaillant, à davantage d'épaisseur, sans perdre en rythme ? C'est ce que je vais tenter en tout cas. Toujours cette satanée obsession de pousser plus loin, plus profond. Autrement, si c'est pour travailler à une reproduction de ce que j'ai déjà accompli, à quoi bon ?

2 commentaires:

moune a dit…

Ombres et lumière, tunnel et échappée, tout y est dans cette photo! bonne route sur ce nouveau chemin de mots !...

Benoît BROYART a dit…

Merci Moune. Je vais tenter de suivre ce nouveau chemin jusqu'au bout !