jeudi 27 janvier 2011

Le temps qu'il faudra


Depuis quelques mois déjà me débattant, mais avec quelques résultats je l'espère, au sein d'une nouvelle expérience romanesque, Erik et Ronan, maintes fois déjà évoquée ici.
Une chose est certaine, c'est que je souhaite donner le temps à ce projet, à condition qu'il montre certains signes qui prouvent qu'il avance, même lentement. Je suis incapable de faire du sur place. Travailler sur le volume et sur une certaine forme d'exhaustivité. Même si j'ai un goût prononcé pour le fragment, le non dit, les espaces ménagés dans la narration afin que le lecteur puisse creuser son propre territoire, je voudrais cette fois-ci parvenir à un objet que je ne suis jamais arrivé à créer jusque-là. Un livre volumineux qui charrie plusieurs vies. Pas seulement un moment de vie. Quelque chose de plus ample. Alors pour la première fois, je veux prendre mon temps. Je mènerai donc ce projet de front avec d'autres pour éviter les frustrations.

Aucun commentaire: