mercredi 8 septembre 2010

Le garçon dans la lune

Un moment que je n'avais pas vu décrite, avec une telle finesse, toute la violence qui peut miner une famille. Tout est à la fois rentré et chaque être sur le point d'imploser.
Beaucoup de justesse ici. Une puissance assez rare. C'est étouffant avec un rythme de narration soutenu. Une découverte.
Je sais, vous me direz que le même auteur vient de sortir un livre en cette rentrée littéraire. Oui mais voilà, c'est Le garçon dans la lune que je viens de lire. Pas l'autre. Et puis je me méfie des rentrées littéraires. Il y a tellement de soufflés qui vont se dégonfler. Je préfère laisser passer un peu de temps, au risque de passer à côté de certains textes. Naïvement, je me dis que les bons resteront.
Le garçon dans la lune. Kate O'Riordan. Éditions Joëlle Losfeld. 288 pages. 21 euros.
(le titre existe aussi en Folio Gallimard)

2 commentaires:

Agnès.L a dit…

Oui, ce livre est une merveille, et parvient à toucher sans faire larmoyer sur un sujet qui s'y prête pourtant si facilement. De la rudesse dans les lieux, les personnages, les relations et les épreuves, et une telle délicatesse dans l'écriture... On me chuchote que ts les bouquins de K.O'R sont de la même trempe, la veinarde !

Benoît BROYART a dit…

Bonjour Agnès,
Oui, c'est tout à fait ça. On ne pense pas qu'on ira là où elle nous mène finalement, au début. Il y a toute la complexité de l'humain ici, sans fard. Un peu comme chez Flannery O'Connor par exemple. Quelque chose de brut que j'aime beaucoup. Une sincérité à vous couper le souffle. J'irai, de toute façon, en lire d'autres bientôt.