lundi 28 juin 2010

Liberty Valance

Sur les conseils de l'ami Ronan Badel à qui je parlais de Tina Tornade, mon western à paraître chez Milan début 2011, j'ai regardé L'homme qui tua Liberty Valance de John Ford. J'avais dû le voir il y a une éternité, au siècle dernier sans aucun doute, avec mon père, lors d'une soirée Dernière séance. Je l'ai visionné cette fois-ci avec mon fils de presque 8 ans. Quel film magnifique ! On est loin des clichés bien/mal qui pourrissent certains westerns, justement. John Ford pose en image toute la complexité de l'humain. Pas si simple, donc, pour ce jeune avocat arrivant dans l'Ouest persuadé qu'armes et violence ne résolvent rien, que l'issue est ailleurs. Dans le respect de la loi.
C'est sûr, quelque part, James Stewart est un peu le grand frère de Tina Tornade...
Prochaine étape pour moi, La chevauchée fantastique.

Aucun commentaire: