jeudi 20 mai 2010

Sur la fin

Je viens de terminer l'avant-dernier chapitre de mon projet adulte. Difficile de me tenir à l'aise dans cette partie puisque je m'aperçois que je dois être dans la tête de trois personnages en même temps. C'est forcément fatigant, un peu déstabilisant aussi, de voir ressurgir certaines bribes de réalité qu'on croyait perdues au fond de la mémoire. Je vais tout relire avant de passer à la suite et à la fin du texte. Pas le moment de dire ouf, encore. Je sens que l'ensemble fonctionne au niveau de la narration, du rythme, de la vraisemblance, mais comme chaque fois, je sais bien qu'il ne faut pas grand-chose pour que l'ensemble s'écroule. On relit encore un peu plus tard et on se rend compte que finalement non, ce n'est vraiment pas possible comme ça. On s'est fourvoyé. Toujours essayer d'y croire dur comme fer, à défaut d'être parfaitement convaincu par ce qui sort. Quelques pages à écrire et je pourrai tout refermer...

Aucun commentaire: