vendredi 28 mai 2010

Retour à Kotelnitch

Dans Un roman russe, Emmanuel Carrère évoque (entre autres) un reportage qu'il est parti faire à Kotelnitch, petite ville située à 800 km de Moscou, au départ pour raconter l'histoire d'un prisonnier de guerre hongrois qui avait passé 55 ans de sa vie dans un hôpital psychiatrique, oublié de tous.
Mais sur le terrain, l'équipe du tournage fait vite des rencontres qui vont bouleverser le scénario d'origine. Le sujet attrape le journaliste au vol, s'impose, prend sens.
Le documentaire est magnifique d'humanité, profondément troublant, dramatique. On y rencontre, entre autres, certains personnages du roman, incarnés donc. Pour moi, puisque je suis passé par le roman avant, ces derniers sont de retour dans la réalité. La réalité brute. Et on admire ce don qu'a Emmanuel Carrère pour donner à voir l'humanité dans ce qu'elle a de plus intime, au cœur des failles, avec un respect infini pour la souffrance en jeu ici. Chapeau bas.

Retour à Kotelnitch. Un film d'Emmanuel Carrère. TF1 vidéo/Diaphana.

Aucun commentaire: