vendredi 16 avril 2010

Komissèr Socrate

Tout ça avait assez mal commencé. Je ne raffole pas de la fusion et je n'avais pas accroché au concert donné par Komissèr Socrate lors de la sortie de leur premier album fin 2009 à Peillac. Le son peut-être, mon humeur, etc. Je ne sais pas... J'ai tenté une deuxième fois ma chance le mois dernier au Relais à Peillac, grâce à mon fils de sept ans qui avait noté qu'il y avait un concert intéressant, ce samedi soir-là... et aussi un stand de galettes-saucisses dont il est très friand.
Et cette fois-ci, j'avoue que je suis resté scotché. Quelques jours plus tard, j'ai écouté leur album. Et me voilà parfaitement convaincu. La formation s'appuie sur certaines bases empruntées à la culture bretonne, c'est sûr, mais heureusement, elle s'en affranchit rapidement pour offrir un jazz rock venu de nulle part. Accordéon, guitares, basse, violon et batterie. Cinq voix qui résonnent avec une belle énergie. Certaines compositions me font penser à celles des Suisses de l'Ensemble rayé ou des défricheurs de Nimal, groupe dont je ne trouve aucune trace dans la Webosphère. J'ai toujours été friand de voyages en musique, de longues déambulations qui vous emmènent dans des endroits improbables. Des morceaux qui commencent là et vous mènent très loin, dans des endroits qu'on espérait pas explorer. Avec Komissèr Socrate, on est dans ce type de train. De belles ruptures servies par une rythmique imparable. Franchement, une très belle découverte. Et quelle fierté, en plus, de penser qu'elle est en partie Made in Peillac.
Bon, pour se procurer le CD, rendez-vous au Relais, place de l'église à Peillac. Autrement, je vous laisse le contact du groupe. On peut certainement commander un CD via komissersocrate@yahoo.fr.

Aucun commentaire: