jeudi 25 mars 2010

En vrac

Un moment sans un moment, ce qui explique ce relatif silence d'un bavard accompli.
Un petit message donc avant de partir dans les écoles du Roc-Saint-André et de Sérent demain pour rencontrer des élèves et mettre en œuvre des compétences toutes fraîches, acquises la semaine dernière lors d'un stage de lecture à voix haute orchestré par le très passionnant Laurent Bénichou qui nous a fait faire un beau détour par le théâtre (www.plumedelephant.fr) deux jours durant. L'occasion aussi de faire de belles rencontres. Remerciements à la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse qui a organisé cette formation (www.la-charte.fr).
J'ai enfin entre les mains Les carottes sont cuites, album paru chez Beluga et conçu à quatre mains avec l'ami Laurent Richard. Il est très beau. Si vous souhaitez le découvrir, courez chez votre libraire. Et si vous avez comme moi la chance d'habiter le Pays de Redon, précipitez-vous chez Libellune (Rue Notre-Dame à Redon) ou chez le chocolatier de Peillac.
Pour info, nous serons Laurent et moi en dédicace chez Libellune mercredi 31 mars de 10h à 12h et le même jour, accompagné de Gilles Debenat, à la chocolaterie de Peillac pour le goûter (16h). Enfin, si vous passez par Sérent samedi 27 mars, je serai au Salon du livre jeunesse. N'hésitez pas à me rendre une petite visite. Je serai très bien entouré. Présence notamment d'Hervé Le Goff, Christelle Le Guen, Marie Diaz, Bruno Pilorget.
Agenda chargé donc, comme vous pouvez le constater. Du côté des chantiers en cours, je consacre la plupart de mon temps à mon roman adulte. Je franchirai très bientôt le seuil fatidique de la centaine de pages. Cette précision vous semblera peut-être futile mais elle a son importance. L'histoire prend de l'épaisseur...
Et pour le reste, de bonnes nouvelles à vous annoncer très vite. J'attends juste une confirmation mais un petit texte engagé qui me tient à cœur vient, je crois, de trouver une maison. Et une belle maison ! Ce sera pour l'année prochaine, l'histoire de deux pêcheurs aux méthodes très différentes.
La fin du mois de mars approche. N'oubliez pas de regarder en kiosque début avril le numéro de Je Bouquine. Vous pourrez y lire, si vous ne la connaissez pas encore, ma nouvelle Bas les masques, parue initialement dans un recueil collectif chez Thierry Magnier.

2 commentaires:

katou a dit…

Félicitations pour ton album paru sur les carottes. Je l'ai vu dans une librairie de Vannes. Il est extra!

Benoît BROYART a dit…

Merci à toi !