mercredi 17 février 2010

Les temps changent


Jusqu'à présent, j'étais habitué à suivre une ligne qui me menait du début à la fin du roman pour l'écriture. D'où le parallèle que j'établissais facilement entre écriture et lecture. Mais les temps changent... Justement, à force de faire éclater la structure de mon projet de roman adulte, je suis maintenant face à un plan à peu près fiable. Cela change tout. Je vais pouvoir dorénavant faire avancer différentes parties de la narration en étant délivré de la contrainte de linéarité. En effet, qu'est-ce qui m'empêche de laisser un trou au milieu de mon histoire pour m'attacher à donner du voulme à un épisode situé cinquante pages plus loin ? En tout cas, sans avoir aucune idée du résultat, j'ai très envie d'essayer. Allons-y.

Aucun commentaire: