lundi 9 novembre 2009

Grands écarts

J'ai consacré pratiquement toute la semaine dernière à la rédaction de synopsis pour les revues Littlest Petshop éditées par Panini. J'avoue que le ryhtme était un peu intense mais le défi assez motivant. Pénétrer dans un univers qui n'est pas le vôtre, proposer des histoires originales en grand nombre, travailler dans l'urgence forcément puisque la presse n'attend pas...
Cette semaine, je fais avancer un texte court que je destine à Histoire pour les petits. Les aventures d'une apprentie sorcière aux prises avec un balai récalcitrant.
Tina Tornade est donc partie se faire lire chez plusieurs éditeurs. J'espère un retour rapide, comme chaque fois, et une bonne nouvelle à vous annoncer.
Nous peaufinons avec Laurent Richard nos Carottes sont cuites, à paraître en 2010 chez Beluga.
Nous travaillons à quatre mains, avec un système de ping-pong qui me plaît beaucoup. Avec Laurent, on n'hésite pas à donner des avis sur nos domaines respectifs, en respectant les talents de chacun, bien sûr. Un chouette album ; je vous ai déjà fait profiter de quelques extraits.
Hier, j'ai posté un billet sur la mémoire ici-même. Sur la mémoire, les porosités en jeu avec le réel... Cela préfigure une reprise des hostilités concernant un chantier sur lequel je mise énormément. Trois chapitres au compteur pour mon nouveau projet adulte. Tout à construire encore ou presque. En parallèle, peut-être, le début d'un autre roman gorgé d'intime pour la jeunesse. L'histoire d'un voyage, d'une fugue, d'une fuite... Une fois de plus.
Voilà pourquoi les grands écarts... Et ce qui importe, finalement, c'est bien que je puisse passer le plus clair et le plus sombre de mon temps à écrire. J'y retourne.

Aucun commentaire: