mardi 23 juin 2009

Le temps des lézards est venu

Ben, jeune adolescent de 17 ans vit avec sa mère qui souffre de troubles bipolaires. Elle est souvent en proie à des crises, persuadée de l'attaque imminente de lézards. L'adolescent assiste impuissant aux dérives maternelles. Jusqu'au jour où il rencontre Marco, autre adolescent vivant apparemment des événements similaires. Le roman se complexifie alors, s'emballe, s'accélère et l'on passe dans le domaine du fantastique et de la science-fiction.
C'est à ce curieux voyage que nous convie Charlie Price. L'exploration des frontières entre réalité, fantasme, folie, déréglements en tous genres. Le temps des lézards est venu touche parce qu'il destabilise. La raison est un terrain fragile et glissant.
Les éditions Thierry Magnier inaugurent avec ce titre leur collection Grand format. Je vais me ruer sur l'autre roman paru en même temps dans la collection ; il a l'air de la même teneur : De l'autre côté de l'île d'Allegra Goodman.

Aucun commentaire: