mercredi 27 mai 2009

Sirène

Un an à peu près que je porte en moi cette histoire en germe. J'explique souvent ma volonté de reculer le plus possible le moment où je vais me mettre à écrire. Pour prendre suffisamment de phrases en note. Pour ressentir au profond la validité de l'histoire en place.
Il est plus que temps. L'urgence se fait sentir. Et l'urgence est nécessaire.
Un an depuis cette image forte d'un enfant plongeant dans l'océan pour aller voir sa mère. Un rêve ? Une noyade ? Trop tôt pour le dire. En tout cas, je commence à entrevoir le déroulement de ce qui pourrait se nommer Ma mère est une sirène. C'est sans aucun doute le projet qui m'occupera ces prochaines semaines. Maintenant, il s'agit de trouver les mots et le rythme qui colleront aux sensations de mes personnages. Au travail...

Aucun commentaire: