lundi 9 février 2009

Point de vue

J'ai beaucoup écrit aujourd'hui, en revenant sans cesse sur mes pas, pour trouver le climat souhaité. J'ai fait le choix de la première personne du singulier après avoir démarré à la troisième personne du singulier. Je sais que je me sens plus à l'aise quand je peux me glisser dans la peau du personnage. Plutôt que de regarder l'ensemble de plus haut, je préfère travailler à hauteur d'homme. Le chantier prend un peu d'ampleur et j'en suis heureux.


Aucun commentaire: