mardi 17 février 2009

100 matricules des anges

Le Matricule des anges publie, ce mois-ci, son centième numéro. Tout de même. Saluons bien bas une expérience hors du commun. En 17 ans, la revue est devenue une référence en matière de critique littéraire. Depuis un petit moment déjà. La force de la rédaction est la découverte et la mise en avant de la littérature contemporaine, en train de se faire donc. Les nouvelles voix. Les nouvelles voies. Les voix présentes depuis des lustres mais qu'on n'entend pas assez. Sans compromis, sans compromission. Sans publicité et avec des convictions indéfectibles. En premier lieu, peut-être, celle de penser que la littérature agit sur la vie, change la vie, que la littérature est l'un des nerfs de la vie.
Bref, je voulais juste vous saluer, mes chers anges, et vous féliciter pour le chemin accompli, en étant certain que vous êtes déjà en route pour la poursuite du grand banquet commencé il y a 17 ans.
Je me souviens qu'il y a une éternité, je me suis abonné. Pour le numéro 1. En 1992, je vous dis. Un peu plus tard, j'ai même eu la chance de faire partie des collaborateurs de cette belle revue. L'occasion, pour moi, de découvrir et de rencontrer des écrivains. Je me souviens de ces beaux moments. Je repense aux visages de Timothy Findley, Dominique Fabre, Gaëlle Obiegly. Merci, bien chers anges, de m'avoir accueilli un temps parmi vous.
Et précipitez-vous de toute urgence chez votre marchand de journaux pour cette livraison spéciale. Ou mieux encore, abonnez-vous ! En ces temps où l'on tente de nous faire croire qu'il n'est point de salut en dehors de la consommation, une entreprise de la pensée, et des gens qui savent parler sérieusement, sans se prendre au sérieux, ça fait un bien fou !
Le site est ici : http://www.lmda.net/

1 commentaire:

Libellune a dit…

En effet Benoît, un numéro exceptionnel en particulier cet article sur les débuts de la revue, la passion et la tenacité des créateurs et les difficultés surmontées.