dimanche 26 octobre 2008

Lettre à Dominique

Cher Dominique,
un moment que j'envisageais de t'écrire cette petite lettre, pour te dire à quel point les images de tes chansons vivent en moi depuis La Fossette.
Ce n'est pas un hasard si j'ai décidé de te laisser ouvrir Dans sa peau.
Dans tes chansons, il y a des phrases qui sont des images innombrables et tes images restent bien accrochées dans mon crâne.
"Ni entendu les voix/De ceux qui t'attendraient/Ceux qui te revoyant/Semblent t'attendre encore".
La poésie que j'aime est là. Dans ce déferlement d'images nées de sensations, de ressentiment, de vieilles douleurs.
J'ai appris récemment que tu enregistrais un nouvel album. J'ai hâte de le découvrir. Chaque fois, c'est beau de voir à quel point tu ne choisis jamais la facilité, la répétition.
Merci Dominique. J'ai parfois l'impression que nous avons des fêlures en commun.

Aucun commentaire: