lundi 28 avril 2008

Le temps des éditeurs/le temps des auteurs

Discutant récemment au téléphone avec une éditrice intéressée par un texte pour lequel j'ai déjà signé un contat ailleurs, j'ai entendu formulée pour la première fois une donnée inévitable que j'aimerais inexistante mais dont il faut bien reconnaître l'existence. Je ne suis pas clair ? Je m'explique.
D'un côté, un auteur vient de finir un texte. Il l'envoie et attend une réponse (parfois plusieurs). Et comme tous les auteurs (ou presque), il attend le verdict avec impatience car il sait que sans éditeur, son texte ne pourra pas être lu. Naïvement, il croit que l'éditeur reprendra contact avec lui quelques jours plus tard seulement... Mais les choses ne se passent pas comme cela. Les jours, les semaines, les mois passent parfois.
De l'autre côté, l'éditeur reçoit de nombreux manuscrits et manque cruellement de temps pour répondre à toutes les propositions.
Si je pouvais donner un conseil aux auteurs (je ferais bien de commencer par l'appliquer à moi-même, mais je n'y parviens pas), ce serait de faire preuve d'un peu de patience !

2 commentaires:

celine48200 a dit…

bonjour je fais parti de la classe de ce2 de saint chely d apcher dans le languedoc roussillon .nous avons bien recu ta lettre que tu ne pouvais pas venir c est dommage nous allons presenter le 6 juin Jule le bucheron et j espere que cela va bien se passer nous t enverrons le cd .celine boussuge

Benoît BROYART a dit…

Bonjour Céline,
Merci pour ton message. Je penserai fort à vous le 6 juin. je suis sûr que cela va bien se passer.
Benoît