jeudi 6 mars 2008

Présent

Pour raconter une histoire, ma préférence va de loin au présent. J'essaie toujours de me glisser dans l'action, comme si le lecteur devait vivre en direct ce que ressent le personnage. Avec le présent, cela me semble évident. Et même dans la démarche d'écriture, je trouve le présent plus excitant, plus franc. Je regarde le personnage évoluer, je le suis et me réserve quelques surprises. Quelle porte va-t-il ouvrir ? Le présent m'aide à devenir mon premier lecteur. Après, il faudra me décoller du texte, prendre la distance nécessaire à la fabrication d'une fiction vraisemblable. Mais pour le moment, je me plonge dans le texte et me laisse prendre.

Je retourne tout de suite à ma table de travail et à ma nouvelle histoire d'ogre que j'espère terminer rapidement. Au présent, forcément...

Aucun commentaire: